Témoignages et remerciements
Madame M - posté mardi 19h24

Ce soir j'ai menti une fois de plus à ma sœur... je mens au reste de ma famille en disant que le travail c'est pas le pied mais bon j'y vais quand même...juste d'y penser le stress m'envahit et me meurtri le corps. Pas plus tard qu'hier soir au alors que je tentais de trouver le sommeil les idées noires me sont apparues...Et si je me pendais dans l'escalier du CIAT peut être que mon action sauverait des vies et m'apporterait la sérénité que j'ai perdu et qui me parait introuvable. Ce matin j'ai eu du mal à émerger de cet état second mais j'y suis arrivée. Seulement la prochaine fois aurais je la force de lutter...C'est fatiguant de se battre contre soit même...

Madame M - posté vendredi 16h35

Après avoir flirté avec un démon ,j’ai croisé deux anges sur ma route. Ils m’ont arrachée de son emprise , je suis à nouveau encrée à la terre .Hier au soir ,je ne dormais pas mais je prenais conscience que le temps ne se matérialise pas ,Le temps c’est l’air ,le soleil, la lueur de jour. Et maintenant je sais qu’après mon passage au Courbat, le soleil m’éblouira à nouveau . La corde a rompu et je n’était pas au bout. A tous un grand merci pour tous vos messages de soutien et d’amour, D’ailleurs ,moi aussi je vous aime !! Dieu vous garde


Monsieur R - posté Dimanche 22h38

Slt a tous, juste pour vous témoigner une scène familiale : mon fils de 4 ans me dit ce soir " quand est ce que tu arrêtes la police ? " ben pourquoi tu dis ça ? " ben t as qu a faire des travaux a la maison tu es bien, arrête la police ça te rends malheureux, fais des travaux comme tonton( qui bosse dans le bâtiment) tu ne seras pas malheureux " j ai fondu en larmes car même sans vouloir le montrer, en cachant ma foutue dépression ben même a 4 ans on le voit ...

Monsieur V - posté Dimanche 23h30

Ce n est pas la première fois que nous parlons, ça aide 😉
Je sais cela, c'est cool, plaisir à lire , merci à toi


Madame V

Avant d'être administratrice dans ce groupe et d'être membre du bureau de l'association, j'étais aussi celle qui avait besoin d'aide. Je suis collègue et j'ai mon mari collègue qui s'est suicidé avec l'arme à notre domicile le 24 mars 2018. Je suis passée par plusieurs phases du deuil, du choc traumatique, au déni, la colère, la dépression... je ne suis pas encore dans la phase de l'acceptation. Mon mari est décédé, deux jours après son enterrement, j'étais Opj, je venais de suivre cette formation. Arrêtée durant 6 mois et demi. Le traumatisme est tel que je n'avais plus confiance en moi, la culpabilité me rongeait... La peur de ne pas m'en sortir, une veuve avec deux enfants, de finir réellement en dépression, pas celle juste liée au deuil, de finir alcoolique car j'ai eu une mauvais phase au départ, les soirées étaient tellement douloureuses...Le quotidien a géré, passer pour une mauvaise mère, car tu laisses ta vaisselle, ton ménage plusieurs jours tellement tu n'as pas la force...L'hospitalisation d'une de mes filles durant 7 semaines, car elle ne mangeait plus tellement elle souffrait de la perte de son papa... la culpabilité, qu'elles avaient aussi. Et cette souffrance que j'aurais voulu leur prendre, pour les protéger....La reprise du travail, où tu te sens nulle, tu n'as pas pratiqué l'Opj, tu as tout oublié, tu doutes de tout... C'est en arrivant dans le groupe à sa création, que petit à petit, grâce à vous, que j'ai regagné ma confiance, mon envie de m'en sortir. Puis, je me suis mise à aider les collègues de par mon vécu. Donc un grand MERCI à ceux qui m'ont aidé, à ceux que j'aide, grâce à vous je suis vivante, vous êtes ma thérapie. MERCI à ce groupe!


Madame M

Je me sens vidée, fatiguée, physiquement et moralement parlant...Le boulot, la fatigue que j’encaisse à mal dormir... j’étais en voiture tout à l’heure, je me suis sentie vide, comme si j’avais des vertiges ou je ne sais quoi. Du mal à dormir, du mal à me concentrer, du mal à beaucoup de choses...Seb qui ne sait pas ce que veut dire l’empathie ou réconforter... qui doit bien voir que je ne suis pas dans mon assiette, qui n’est pas capable juste par des mots ou des gestes de m’apaiser. Je suis tellement renfermée sur moi-même que je n’arrive plus à lui dire que je me sens pas bien et seule, je n’arrive plus à lui dire que je l’aime... il doit penser parfois que je fais la gueule, mais en fait je souffre en silence...Mon délégué syndical, que j’ai vu aujourd’hui, m’a dit avoir vu Seb hier, qu’il lui a dit avoir remarqué que ce n’était pas trop la forme pour moi. Seb n’a pas pour autant tenté de me réconforter (un « je t’aime », un « t’inquiète pas je suis là ça va aller » ou juste me prendre dans les bras quitte à craquer un bon coup). Je craque souvent seule de mon côté par honte. J’ai discuté avec Olivier de mon ras-le-bol avec les filles au boulot, vu mon moral et ma fatigue du moment, je lui ai dit qu’un jour où l’autre ça allait péter... même si on n’est pas mariés, on dit toujours « pour le meilleur et pour le pire », dans les moments un peu moins bons j’ai l’impression de ne pouvoir compter que sur moi-même. Je pourrais certes aller vers Seb, mais quand quelqu’un ne va pas bien, c’est plus facile que ce soit l’autre qui aille vers celui qui ne va pas bien que l’inverse... Et le boulot bah c’est le boulot quoi...  Ça me rappelait juste le moment où je me vois dans le vestiaire en pleurs à regarder mon arme posée dans la mallette, que j’allais remettre à X...  J’ai bien pensé m’arrêter un peu pour souffler, mais on me demanderait des « comptes ». Et la peur de quand tu dis que tu n’as pas le moral, d’être cataloguée ensuite par tout le monde, voire que le médecin demande à me désarmer. Ou la solution de poser quelques jours (mais je n’ai vraiment pas beaucoup de jours)

Madame M

Je tiens à te remercier pour ce bon moment en ta compagnie. Je ne me suis pas sentie bien, heureuse, détendue, appréciée, prise en considération, etc... à ce point depuis si longtemps... Je ne sais pas si demain ça ira, mais je garderai en mémoire ce bout de journée fort sympathique. Je sais qu’on ne peut pas se permettre de se voir souvent car nous avons une vie de famille, que tu as un planning de fou! Mais si je pouvais, je le ferai plus souvent... J’ai l’impression que ton amitié m’apporte plus de bien que le « soutien » psy du sspo ou autre. Juste te dire qu’aujourd’hui tu m’as rendue heureuse et un grand MERCI !


Madame R - posté mercredi 22h42

Bonsoir à tous et à toutes ... Avant tout je voulais vous dire à tous et à toutes un GRAND MERCI (Ti Ange Naness, Gaëlle Mistick, Tof le, Isabelle Rami, Kristelle Tex,... ... Merci de m’avoir soutenue quand j’étais mal, de m’avoir écouté et d’avoir fait des recherches pour que je puisse trouver un logement... Aujourd’hui j’ai réussi à obtenir un logement hlm dans une cité certes mais je suis chez moi avec mes enfants et c’est vraiment tout ce qui compte meme si je l’avoue y a des dealers en bas de l’immeuble... Merci par rapport à ça de m’avoir soutenu et encouragé . Vendredi dernier ma maman a été admise aux urgences suite à de l’œdème aux poumons et embolie pulmonaire et insuffisance cardiaque Elle a été admise en soin intensif.... Bien sûr j’ai pris dans la face tous les reproches et les critiques des frères et sœurs Du style pourquoi t’a rien dit ? Pourquoi ta pas prévenu ? ... .... .... Alors qu’elle y est entrée en urgence . Bref aujourd’hui elle est sortie mais a encore des examens à faire pour programmer une opération du cœur !!!! Honnêtement je suis dégoûtée de cette vie Et quand je me suis dit que je ne me verrais pas à 40 ans encore à survivre dans ce monde Ba en faite j’ai raison ; Plus que quelques temps pour que la vérité soit dite me concernant et après tchao bello . Je pensais qu’il était important de vous informer de tout cela tout simplement parce que vous avez été chacun d’entre vous auprès de moi quand j’en ai eu besoin et je vous le redis encore merci . Prenez soin de vous parce que la vie ne tiens que sur un fil ...

Madame R - posté jeudi 01h18

Vous êtes des personnes magnifiques ...
Merci beaucoup d’être là !


Monsieur B - posté le 07 octobre à 11h14

Affectée au 2eme DPJ depuis le 1er septembre 2018 après 3 ans a la SDAT. Ces 3 années à ramasser des cadavres, à être face à tous ces barbares m ont détruite, ce service soit disant tellement d élites ne fait que broyer ses effectifs J en suis partie mais le contre coup est arrivé et du coup je suis en arrêt depuis presqu' un an. J ai également une situation perso compliquée Et la j apprends que dans 1 semaine je passe en tiers de traitement. Oui, j ai besoin que l on prenne les choses en main pour moi

Monsieur B - posté le 07 octobre à 18h07

Vous êtes très réactifs et efficaces.
Je ne regrette pas mon adhésion à SOS!